Buste de Louis II de Bourbon, prince de Condé, en buste, cuirassé - Buste - oeuvre en rapport

Titre

Buste de Louis II de Bourbon, prince de Condé, en buste, cuirassé

Titre

Buste

Titre

oeuvre en rapport

Auteur

Coysevox Antoine

  • NomCoysevox
  • PrénomAntoine
  • Date de naissance1640
  • Lieu de naissanceLyon
  • Date de décès1720
  • Lieu de décèsParis

Création

Date de création

17e siècle

Description

D'un stupéfiant réalisme, ce buste du Grand Condé ne flatte guère le modèle, marquant la vigueur des traits, soulignant les yeux saillants, le visage osseux, le nez bosselé, et présentant le héros dans une simple cuirasse sans aucun décor, au naturel. Cette oeuvre n’est pourtant pas mentionnée de façon certaine dans les inventaires des princes de Condé aux XVIIe et XVIIIe siècles : selon Bapst, les omissions dans les inventaires du XVIIIe siècle s’expliquent parce qu’il ne s’agit que d’une simple étude, appartenant à un genre fort peu prisé à l’époque, ce qui fait que l’oeuvre aurait été délaissée au profit de pièces plus emblématiques, mais nous avons vu que, même pour des pièces aussi importantes que les marbres de Condé et Turenne, s’agissant de portraits de famille, les inventaires notariés restaient imprécis.
Il est en tout cas assuré que le buste provient des collections de Condé. Si l’on peut peut-être l’identifier
avec l’un des « 2 bustes en terre cuite représentant Le Grand Condé, montés sur 2 pieds d’estaux en bois
peints en marbre » au garde-meuble du Palais-Bourbon en 1779 ou avec l’un des « deux bustes de famille» placés en 1792 à Chantilly à l’entrée des appartements princiers, au premier étage du Petit Château,
dans l’antichambre des Valets de chambre145, on ne suit sa trace de façon certaine qu’à partir de 1830
dans l’inventaire après décès notarié du duc de Bourbon au Palais-Bourbon146, puis dans les inventaires
de 1832 et 1833, et dans celui de 1841. Le duc d’Aumale le transfère à Chantilly en juillet 1843, puis en Angleterre en août 1852 où durant son exil il orne la salle de Condé à Orleans House, sa résidence de
Twickenham. De retour en France et restaurant Chantilly, il fait revenir le buste d’Angleterre et le fait
placer sur la cheminée du Cabinet des Livres sous les armoiries de la famille de Condé, là où il se plaît à
lire pour ses hôtes le récit des glorieux combats de M. le Prince. Bapst le donne à Coysevox et le date des environs de 1676, car le prince arbore encore la moustache et sa chevelure naturelle, qu’il fit couper en janvier 1680 lors du mariage de Mlle de Blois avec le prince de Conti, selon Mme de Sévigné. En 1883, Jouin l’omet dans sa monographie sur Coysevox, tandis qu’en 1920 Keller-Dorian152 y voit une étude sur le vif, avec son visage osseux et ses yeux saillants plus marqués encore que dans le bronze ; il aurait précédé l’effigie héroïque que Coysevox modela du Grand Condé en 1688, après sa mort, sur la demande du prince de Conti. En 1925, Macon153 estime que « Coysevox exécuta vers 1670 l’admirable buste en terre cuite qui décore aujourd’hui la bibliothèque de Chantilly ». En 1977, François Souchal154 souligne la ressemblance évidente avec le bas-relief en médaillon, ce qui l’incite à dater également la terre cuite de 1686, tout en indiquant que sa provenance est inconnue, reprenant Bapst qui n’avait pas assez regardé les inventaires des princes de Condé.

Matière et technique

Terre cuite (céramique)

Mesures

Hauteur en cm : 76

; Largeur en cm : 58

; Profondeur en cm : 21

Sujet / thème

Portrait

; Homme

Personne représentée

Bourbon-Condé Louis II de : Personne(s) représentées

Collection antérieure

Orléans Henri d', Aumale duc d'

Acquisition

1886 Donation sous réserve d'usufruit Henri d'Orléans duc d'Aumale

Notes

propriété privée personne morale ; interdiction de prêt et de dépôt ; donation sous réserve d'usufruit ; Chantilly ; Musée Condé

Bibliographie

P.118-119

; le Grand Condé. Le rival du Roi-Soleil? Sous la direction de Mathieu Deldicque. Editions Snoeck, 2017.

Inventaire de Chantilly de 1846, fo 19, n° 93 (buste en terre cuite du Grand Condé ; date d'entrée : 23 juillet 1843 ; origine : Palais-Bourbon 294 ; envoyé en Angleterre en août 1852)

Domaine

Sculpture

Numéro d'inventaire

OA 443

Autre numéro

Numéro machine : 00000105037

Facettes

Cliquez sur un terme pour voir toutes les œuvres de nos collections associées à ce dernier.